Blog

Last Tweets

2010-03-21  08:17:22
Partir en soirée sans carte bancaire, c'est BIEN ; ne pas garder 5€ en réserve pour le retour en taxi, c'est MAL (aux pieds).
2010-03-19  20:15;09
Ha, en fait 35h/semaine c'est un mi-temps, c'est ça?
2010-03-12 19:51:02
Le club de sport ferme à 22h? On peut y faire une pré-chauffe ou pas?
2010-03-06 11:32:18
Youhou! C'est mon anniv! Bon, maintenant, il faut revenir à la maison!
+ de Tweets?

Tweets arrchivés depuis le 24/01/10

Continuez à voter pour gagner (peut-être) une bouteille de vodka!
Flol en Pologne 2010
Comment dit-on ménagère en polonais? PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Flol   
Jeudi, 25 Février 2010 10:17

Aussi réticent aux tâches ménagères que je puisse être, il a bien fallu que je m'y habitue. Adepte du strict minimum dans le domaine, j'ai survécu à la vaisselle, aux courses, au ménage et autres lavages pendant près de 6 ans. Mais ici, la difficulté est largement accrue :

 

Rien que pour faire les courses, c'est déjà une aventure : les premières fois, je me suis baladé dans les rayons, en attrapant au hasard les boites qui avaient l'image la plus engageante. Pas la peine de chercher à comprendre les étiquettes ; et si, par bonheur, il y avait une traduction, ça serait en hongrois ou russe (damned, c'est le russe qu'il fallait apprendre?). Bref, j'en vient à regretter que ce ne soit pas écrit en néerlandais.

Résultat, la séance d'approvisionnement en nourriture commence à la maison par une traduction intégrale de ma liste de course. Ça m'évite de confondre le sucre et la farine, la crème fraîche et le yaourt...

 

Une fois rentré à la maison rien n'est gagné ; pour preuve : j'aurai bien aimé savoir cuisiner cette innocente petite sauce qui avait l'air parfaite pour une petite entrée crudités.

Salade grecque ce midi?

On passe maintenant à la lessive : en France le rayon lessive est déjà effrayant. En Pologne, il faut en plus user de déductions et d'hypothèses douteuses pour acheter une lessive « normale » qui soit vraiment de la lessive. Prévoyez 10 minutes pour choisir au hasard et ajoutez 5min pour l'adoucissant. Et c'est encore la phase la plus facile.

Vous voici devant le lave-linge en question, avec d'un côté votre valise de linge sale (si la lessive n'est pas faite ce week-end, lundi vous allez au bureau en tongues-maillot de bain), et de l'autre côté, le polonais (la langue, évidemment, je n'ai pas encore eau de fuite d'eau avec mon lave-linge).

En français, la science du lavage du linge est déjà complexe, en polonais ça tient plus du pari sportif que de la science.

La science du lavage en action



J'ai bien essayé de lire la notice d'utilisation (polonais et russe uniquement, je vais en rester au polonais pour ce wee-end) mais voici la traduction que j'ai obtenue sur internet pour le choix des bacs de remplissage :

Bac 1 :

>środki piorące do prania wstępnego lub krochmal.

>Laver avant de blanchisserie ou de l'amidon. (amidon?!? c'est peut-être un four à pain finalement...)

 

Bac 2 :

>środki piorące do prania zasadniczego,środki zmiękczającego wodę, środki wybielające lub sól do usuwania

>le lavage des mesures élémentaires de ramollissement de blanchisserie de l'eau, des agents de blanchiment et l'enlèvement de sel (Ramollissement de l'eau?!? Agents de blanchiment : ça sent la mafia tout ça...)

 

Finalement, j'ai joué ça aux dés, et la machine a tourné pendant 1h15 (ce qui, selon mon humble expérience, me paraît pas déconnant). Mes fringues sont sorties entières, et après séchage, sentaient bon (ce qui est manifestement le plus important dans le processus du lavage). Bref, j'ai fait ma lessive en polonais.

 

Et que fait la ménagère fatiguée après une semaine de ménagèrités ? Eh ben elle regarde la télé. Bonheur de vos oreilles : un extrait audio d'une interview à la télé locale à écouter/télécharger pour toute la famille. (Merci à la parabole de me permettre d' écouter Nelson Monfort le soir et Thierry Beccaro le matin).  <mp3 à écouter>

 
Préjugé N°1 : le polonais est une langue compliquée PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Flol   
Vendredi, 05 Février 2010 23:27

Non c'est pas vrai, c'est juste qu'en France on est très mauvais en langues étrangères. Mais c'est difficile de nous en vouloir, nous avons mis au point une langue tellement compliquée, on ne va en plus apprendre celle des autres!

 

Bon, mais si, finalement, on a envie d'essayer d'apprendre une langue, on peut toujours essayer, non? Je parle d'apprendre pour de vrai, pas comme à l'école, où après 8 laborieuses années d'allemand, on a l'impression d'être amnésique. Cet été, pour voir ce que ça faisait de se retrouver seul sans connaître la langue du pays, j'ai fait facile : l'Espagne. En castillan, ce n'est déjà pas très compliqué de comprendre globalement le sens du message ; en catalan, c'est de la ballade de santé. Par contre, le polonais ça n'a rien à voir avec une ballade de santé.

 

En polonais, le problème commence avec le clavier : essayez d'écrire les caractères [ ą, Ę, Ł, ź, ż, ǹ]. Bref, la maîtresse a menti sur le nombre de lettres de l'alphabet, et ça ne met pas le français de base dans de bonnes dispositions pour passer à la suite de l'apprentissage.

 

L'apprentissage du polonais devrait être remboursé par la sécurité sociale ; parce que vous allez avoir besoin d'un orthophoniste. Inutile de lire les mots polonais tels qu'ils sont écrits : 'Urzędu' doit se prononcer 'Oujindou'. Si vous voulez vous rendre dans la ville de Szczecin, il va falloir demander la direction de « Ch'tchetsin' », un bonheur de postillonage...

 

Avant même de commencer à apprendre la grammaire – et les déclinaisons des 7 cas – il y donc déjà quelques arguments de poids en face de notre ardeur linguistique. Autant dire que les réunions en entreprise me passent très haut au-dessus du casque, surtout lorsqu'il s'agit de réunions techniques pendant lesquelles les managers mitraillent les comptes-rendus à l'oral. Heureusement pour moi, j'ai fais assez d'études pour être capable d'écouter un long discours, de ne pas comprendre un seul mot sans pour autant se sentir gêné. Bref, je comprends pas grand'chose au polonais.

 
L'art de manger à l'envers PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Flol   
Lundi, 08 Février 2010 21:22

En Pologne, on travaille 40h par semaine ; pour les matheux, ça fait 8h par jour. Ce qui est assez pratique quand l'entreprise fait tourner sa production 24/24h : ça fait 3 équipes pour couvrir une journée. En France on serait assez em***rdé pour finir les 3 dernières heures...

 

Bref, les polonais travaillent 8h par jour. Et ça ne rigole pas : 8h au travail, 16h dehors. Si en France on a développé un grande tradition de la cantine ou du resto le midi, ici ce n'est pas vraiment l'usage. Les polonais mangent chez eux, et travaillent au travail...curieux non?

 

Du coup, il faut prendre des forces au petit-déjeuner pour tenir le coup jusqu'à 16h! Ce n'est pas avec notre petit déjeuner de moineaux que les français pourraient faire ça! Un brave français qui englouti 4 tartines-nutella, 1 orange, 1 yaourt et 1 café est déjà considéré comme un vaillant. Par contre le français est goulu le midi : normal, on fait empiéter la pause déjeuner sur le temps de travail, c'est toujours ça de gagné. Juste avant de quitter le bureau, le bon français se fait un petit goûter, bien sucré, bien diététique. Une fois rentré à la maison, le seul impératif, c'est la bouffe! Parce que le soir, en France, c'est festin ; toute la famille se retrouve, donc on ripaille un bon gros plat, juste avant d'aller se coucher. Bref, la diététique bien à la française.

 

Les Polonais n'ont vraiment rien compris à la vie : dès le matin, ils s'envoient charcuterie et fromage! À midi, 15min de pause, c'est déjà un arrêt de travail ; on grignote un brin, mais c'est tout. C'est seulement une fois rentré à la maison (16h15 à en faisant un détours) qu'on s'envoie une bonne ripaille avec pommes de terre d'ici (À 16h, on appelle ça le dinar)! Et le soir, un petit goûter (style petit dej à la frenchy) fera l'affaire.

 

Comme le rythme Polonais est de toute évidence bien plus sain, je me suis amusé à changer l'ordre de tous mes repas :

Matin : patates vapeurs + bacon + sandwich fromage/salami + bol de muesli au fromage blanc

Midi : soupe + petit plat chaud en 15min au travail

16h30 : repas complet (crudités + plat chaud + dessertsss)

21h : 1 petit sandwich + céréales

 

Je n'avais pas vraiment le choix, parce qu'il faut s'adapter aux horaires locales ; mais tout compte fait, c'est pas mal du tout! Le plus dur, c'est sûrement d'attaquer le matin comme un bon allemand, avec de la charcuterie et du fromage!

 

Et en bonus : le tableau que j'ai accroché en face de mon balcon pour manger ma patate du matin.


 

Smacznego!

 
«DébutPréc1234SuivantFin»

JPAGE_CURRENT_OF_TOTAL
Copyright © 2018 Flol en Pologne 2010. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.