Blog

Last Tweets

2010-03-21  08:17:22
Partir en soirée sans carte bancaire, c'est BIEN ; ne pas garder 5€ en réserve pour le retour en taxi, c'est MAL (aux pieds).
2010-03-19  20:15;09
Ha, en fait 35h/semaine c'est un mi-temps, c'est ça?
2010-03-12 19:51:02
Le club de sport ferme à 22h? On peut y faire une pré-chauffe ou pas?
2010-03-06 11:32:18
Youhou! C'est mon anniv! Bon, maintenant, il faut revenir à la maison!
+ de Tweets?

Tweets arrchivés depuis le 24/01/10

Continuez à voter pour gagner (peut-être) une bouteille de vodka!
Malbork, repère des durs PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Flol   
Mercredi, 14 Avril 2010 18:24

(Visite du 27 Mars 2010)

Hier c'était presque le vrai printemps : je suis sorti du travail en chemise, le manteau sous le bras! Dès que l'air n'est plus glacial, on a l'impression de renaître, de pouvoir respirer à plein poumons...Après six mois d'hiver, je ne doute pas que les polonais soient particulièrement sensibles à la douceur du printemps!

Ce matin, l'hiver a repris le dessus, plutôt sous la forme d'un automne perdu : vent, froid et pluie fraiche. Bref, il ne fait pas bon rester dehors. Ça tombe bien, nous avons décidé de nous réfugier dans la forteresse de Malbork, capitale gothique de l'ordre teutonique.

En arrivant à Malbork, on comprend immédiatement que ce n'est pas un simple quartier général de croisés ; les chevaliers teutoniques ont littéralement fortifié une cité de 21 hectares capable « d'accuellir » 3000 Frêres en Armes : 3 niveaux d'enceinte, douves, pont-levis, tours ...bref, le top de la forteresse.

(Carte de la destination : C'est encore au Nord d'Olsztyn, ça va aller?)

 

Petite visite des lieux en images :

Vue du chateau depuis l'extérieur de l'enceinte. (Crédit photo : Wikipédia. Il ne faisait pas ce temps-là lorsque je l'ai visité.)

 

En passant le pont-levis entre le chateau-bas et le chateau-moyen, on entre dans le coeur de la forteresse.
(Et d'après les gens encapuchonnés, ce sont mes photos.)

Cour du chateau-moyen.

 

Les anciens administrateurs de la forteresse veillent toujours sur leur domaine.

 

Même si le chateau a été bâti au bord d'un fleuve, le chateau-haut est construit autour d'un puits qui devait assurer l'autonomie des chevaliers en cas de siège. Les chevaliers teutonique ne se sont pas encombrer d'un parc en plein milieu de leur chateau, mais ils ont tout de même pris la peine de planter un arbre (qui n'a pas l'air en forme, vivement le printemps pour lui aussi).

Dans les grandes pièces, l'architecture gothique est remarquable. Tout el chateau est en briques, mais les piliers de soutènement sont en granit, beaucoup plus solide. Dans une des ailes du chateau, un seul pilier en granit supporte toute la charge au centre de la pièce. Lors d'un complot, un boulet de canon tiré de l'extérieur du chateau a manqué le pilier de quelques centimètres, selon la légende. S'il l'avait touché, l'aile entière du chateau se serait écroulée comme un chateau de briques...

Dans le réfectoire, les chevaliers mangeaient en silence, pour pouvoir écouter la lecture de la bible. Une bonne soupe au choux, avec quelques versets bibliques, y'a de quoi passer un hiver bien au chaud! Mais les chevaliers teutoniques, tous pieux qu'ils puissent être, croyaient surtout au chauffage central par le sol pour être sûrs de passer l'hiver (je vous rapelle qu'on est au Nord de la Pologne, hiver compte-triple au Scrable).
Et effectivement, plusieurs ailes du chateau sont équipées d'un sous-sol destiné au chauffage. L'air chauffé était distribué à l'air de conduits qui remontaient au niveau du sol des étages. Pour réguler la température, les dizaines de petits conduits peuvent (encore aujourd'hui) être plus ou moins ouverts manuellement. Pas fou...

 

La cathédrale de Malbork est le coeur du chateau ; en fait c'est le premier bâtiment existant sur le site, autour duquel les autres constructions se sont greffées jusqu'à la forteresse existante. Restaurée avant la seconde guerre mondiale, ce bâtiment a été démoli à 50% pendant la guerre : éventré et sans toit, les peintures d'origines sont presques toutes perdues. La bâtisse est en reconstruction depuis plusieurs dizaines d'années (l'ensemble du site est classé Patrimoine Mondial de l'Humanité par l'UNESCO).

 

 

Finalement, le chateau comme on l'imagine : forteresse terrible, dominant toute la région du haut de son dongeon. Son viel administrateur, à la tête d'une armée de redoutables chevaliers teutoniques, règne sur la province d'une poigne de fer. Haa...la nostalgie de la belle époque...

(Crédits photo/image : 5 zl à celui qui se reconnait)

 
Copyright © 2018 Flol en Pologne 2010. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.