Blog

Last Tweets

2010-03-21  08:17:22
Partir en soirée sans carte bancaire, c'est BIEN ; ne pas garder 5€ en réserve pour le retour en taxi, c'est MAL (aux pieds).
2010-03-19  20:15;09
Ha, en fait 35h/semaine c'est un mi-temps, c'est ça?
2010-03-12 19:51:02
Le club de sport ferme à 22h? On peut y faire une pré-chauffe ou pas?
2010-03-06 11:32:18
Youhou! C'est mon anniv! Bon, maintenant, il faut revenir à la maison!
+ de Tweets?

Tweets arrchivés depuis le 24/01/10

Continuez à voter pour gagner (peut-être) une bouteille de vodka!
Varsovie, la belle haïe PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Flol   
Dimanche, 20 Juin 2010 14:43

Ce matin, encore un départ matinal : 6h debout, 7h en voiture pour Varsovie !

Mon séjour en Pologne n'aura décidément pas été une cure de sommeil. Entre la vie nocturne, les semaines chargées et les voyages, il ne reste que peu de temps au repos.

Le temps n'est pas vraiment à la fête : à peine 10°C et le ciel est plutôt menaçant...j'avais pourtant promis à mes deux compagnons de voyage une belle journée ensoleillée...

Un peu plus de trois heures plus tard, nous voilà largués en plein Varsovie : deux français au pied du musée de Culture ! (La collègue polonaise nous rejoindra plus tard).

 

Pendant le trajet aller, j'ai eu le temps de feuilleter le Guide du Routard : plus j'avance dans la lecture, plus je m'imagine une Varsovie de bric et de broc, reconstruite avec les moyens de l'après-guerre. La description de la vieille ville (Stare Miasto) est enthousiaste ; mais où est l'authenticité d'une ville reconstruite il y a 60 ans ?

Car il y a 60 ans, au lendemain de la seconde Guerre Mondiale, 90% de la ville est rasée. Les invasions nazies puis russes y sont pour quelque chose.

 

Mes doutes ne s'arrêtent pas à ma vision imaginaire de la ville : les quelques échos polonais que j'ai eu à propos de la ville ne sont pas plus emballant : pas belle, trop de monde, trop de voitures... Bref, une ville pas très agréable.

 

 

 

Tout cela ne fait qu'épaissir le mystère autour d'une capitale européenne où vivent tout de même 1,7 millions d'habitants. Voici quelques éclaircissements en photos :

 

 

Musée de la Culture. Largués au pied du musée de la Culture, nous sommes accueillis par l'écrasante architecture stalinienne. Symbole de la poigne de Moscou, ce bâtiment est resté, 55 ans plus tard, le bâtiment le plus haut de Pologne (230m).

Autour de nous, le contraste est total et le doute persiste : les tours de verre toisent des immeubles gris décharnés : l'ère capitaliste s'est empressée de prendre el relais du communisme ; mais reste-t-il une âme ancestrale dans cette cité ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La réponse se trouve quelques rue plus loin, en remontant l'avenue royale (Trakt Krolewskie ).

 

 


 

 

Coup de chance, nous tombons sur le cortège d'accueil de la commission européenne en visite à Varsovie : du soleil, des jeunes, de la musique...Varsovie nous accueille chaleureusement!

 

 

Arrivés au bout de l'avenue Royale, nous voilà au coeur de la vielle ville, au pied du palais présidentiel. Plus de doutes : l'esprit authentique de la ville est bien présent! Tout a été reconstruit à l'identique, et à première vue, rien ne trahi la reconstruction.

 

Varsovie, ville étouffante? Par un week-end ensoleillé de d'avril, nous avions l'impression d'être seuls dans la ville. En plein coeur de la ville, ils nous est même arrivé de chuchoter, pour ne pas troubler le silence!! Quel calme!

 

A 30 minutes du centre ville, les parcs et jardins de la résidence royale de Wilanów sont un véritable hâvre de verdure et de calme.

 

Aujourd'hui résidence des hôtes officiels, l'histoire du palais contient quelques anecdotes amusantes :

- Charles de Gaulle y a séjourné, et il a fallu construire un lit sur mesure pour l'accueillir.

- Les pelouses du jardin on été entièrement nettoyées du moindre cailloux pour que Richard Nixon puisse y faire sont footing matinal pieds nus.

- Depuis la visite de Fidel Castro, le palais dispose d'une table de Ping-Pong, passe-temps favoris du cubain.

 

C'est les pieds dans l'herbe grasse, au son d'une petite cascade que nous terminons notre visite de la capitale polonaise. Loin de mes craintes, c'est une ville dynamique et moderne que nous avons découverte. Au coeur de la vieille ville, je n'ai pas un instant douté de l'authenticité du lieu. À Varsovie comme dans beaucoup de lieux polonais, les époques s'entrechoquent tant l'histoire y est dense...


 
Copyright © 2018 Flol en Pologne 2010. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.